Livraison gratuite France
0

Artistes•Julie Cockburn

Découvrez les artistes derrière les livres

Autoportrait, 2017

Un vase de fleurs dans mon atelier

Julie Cockburn (née en 1966) vit et travaille à Suffolk, Royaume-Uni.

Lieu de vie et atelier — ensemble ou séparé ?
Mon atelier est à l’arrière de ma maison, avec vue sur le jardin. Je dois passer par une petite pièce sombre pour l’atteindre — cette courte marche est mon trajet quotidien. J’arrive dans une pièce calme avec des murs blancs et une lumière du nord. L’ambiance y est très différente du reste de la maison. J’aime beaucoup travailler de chez moi. Je peux aller à l’atelier à n’importe quelle heure de la journée et de la nuit pour mettre en œuvre une idée qui me trotte dans la tête, et fermer la porte en laissant tout en désordre à la fin de la journée. 

– As-tu un rituel quotidien ?
Comme mon travail requiert une certaine discipline, ma journée est ponctuée par plusieurs rituels qui me permettent de rester dans le droit chemin et éviter de passer la journée à jardiner.  Tous les matins tôt,  je promène mon chien,  la plupart du temps dans le pré à côté. Puis, je réponds aux e-mails et interviews, je fais aussi un peu d’administratif. Je suis à l’atelier au plus tard à 11h. Tous les soirs, avant de me coucher, je regarde les étoiles. Je suis toujours rassurée quand je vois la constellation d’Orion. 

Quel est le premier livre d’art dont tu te souviens ?
J’ai hérité d’un très beau livre qui appartenait à ma mère : Dali: A Study of his Art-In-Jewels. Ce livre était dans la rangée du bas de la bibliothèque familiale, ce qui le rendait facilement accessible quand nous étions enfants. C’est un livre très bien produit sur les bijoux surréalistes de Dali – des lèvres de rubis avec des dents en perles; des feuilles/mains dorées avec des ongles de rubis. Je me souviens être dérangée par les gouttes de sang et l’iconographie religieuse tout en diamant, lapis-lazuli et or.  Je considère le livre pour enfants Petit-Bleu et Petit-Jaune de Léo Lionni comme un livre d’art et c’était un de mes livres préférés.

Quelle musique écoutes-tu en travaillant ?
Je travaille mieux quand j’écoute la radio ou un livre audio. Je crois que c’est le timbre de la voix qui m’aide à me concentrer. J’écoute rarement de la musique quand je travaille.

 – Quel est ton objet préféré à l’atelier ?
Pour être honnête, je n’en ai pas. L’atelier est un endroit pragmatique,  plutôt qu’émotionnel. Mais j’essaie d’avoir un vase avec des fleurs quand je peux.

– As-tu toujours voulu devenir une artiste ?
J’ai toujours voulu fabriquer des choses,  je demandais toujours des kits d’activité manuelle pour mon anniversaire ou Noël. C’est le même désir d’utiliser mes mains qui me motive aujourd’hui.

À quoi ressemble une journée de repos ?
J’ai rarement une journée de libre prévue à l’avance. En tant qu’artiste / travailleur indépendant, je ne travaille jamais assez dur, assez longtemps. Je ne pense jamais avoir assez de matière pour ma prochaine exposition, ou assez d’idées à développer. Ni jamais assez d’opportunités et de projets à venir. Alors un jour de repos est un luxe. 

livres & objets