Livraison gratuite France
0

Artistes•Nathalie Du Pasquier

Découvrez les artistes derrière les livres

Mon portrait par Pascal Moscheni

Mon chevalet

Nathalie Du Pasquier (née en 1957) vit et travaille à Milan, Italie.

Lieu de vie et atelier — ensemble ou séparé ?
En ce moment, on vit à l’atelier.  L’atelier est le lieu où je passe mes journées, le lieu d’habitation est l’endroit où je prends mon petit déjeuner et où je dors. Ces jours-ci, les journées et les nuits se passent à l’atelier avec George mon copain et Pango notre chien.

As-tu un rituel quotidien ?
Oui. Le matin une promenade, puis répondre aux mails et faire les commissions nécessaires, s’il reste du temps je me mets à peindre. En tous les cas, tout l’après midi de 14h à 19h, je peins — en été parfois jusqu’à plus tard. Puis un drink !

– Quel est le premier livre d’art dont tu te souviens ?
Sans doute un skira qu’avaient mes parents fanatiques de la Renaissance italienne.

– Quelle musique écoutes-tu en travaillant ?
Peu, parfois la radio, le silence me va.

– Quel est ton objet préféré à l’atelier ?
Je pourrais dire le chevalet. c’est le seul qui ne change jamais. Il m’avait été donné quand j’ai commencé à peindre en 88 par mon voisin qui était lui-même un vieux peintre et pour qui ce grand chevalet était devenu trop encombrant car il ne faisait plus que des petits tableaux. j’aime ce chevalet pour sa provenance, ce peintre Giuseppe Guarino était une belle personne d’une autre époque.

As-tu toujours voulu devenir une artiste ?
Non, je ne crois pas, ce n’était pas du tout une option. Je n’avais aucun talent particulier mais je savais que j’avais un peu peur de ce qu’allait être ma vie d’adulte, et de ce que je ferais comme éventuel métier…

– À quoi ressemble une journée de repos ?
Lecture et promenade — si possible dans la nature.

livres & objets